Le séisme en Turquie a-t-il été provoqué par la France ?

Je suis toujours effaré de constater à quel point le hasard peut bien faire les choses, comment certains évènements tombent toujours au bon moment. Certes, il ne faut pas tomber dans la paranoïa, parfois c’est vraiment du hasard mais comment croire à ces successions de coïncidences surtout quand elles concernent la diplomatie mondiale.

Quand on voit ce qu’il s’est passé vendredi en Turquie, ce séisme qui a fait plusieurs dizaines de victimes, comment ne pas y voir une intervention française pour remettre Erdogan à sa place ? Ce tremblement de terre n’est-il pas tombé pile au bon moment pour calmer les ardeurs de la Turquie ?

La France possède-t-elle cette arme ?

Depuis la fin des années 70, les Etats-Unis ont considérablement avancé leurs recherches sur les armes sismiques. Selon ce rapport, ils utilisent désormais des générateurs impulsionnels, à plasma et à résonance combinés à des bombes à onde de choc. Cette technique à presque 50 ans maintenant et il y a fort à parier qu’elle a été utilisée pour la première fois en 2010 lors du tremblement de terre en Haïti.

Si la France est militairement un nain à côté de ce que sont les USA, la Chine ou la Russie, elle possède des ingénieurs militaires de très haut niveau et une grande expérience des failles géologiques grâce aux anciens champs gaziers et petroliers de la région de Lacq (département 64) qui servent à présent de lieu d’expérimentation pour l’état en partenariat avec Total. Or depuis quelques années, on constate une hausse importante des mini-séismes dans la région. Ces tremblements de terre ne sont pas situés sur la faille sismique des Pyrénées, ils ont été provoqué artificiellement. Il s’agissait vraisemblablement de tester cette nouvelle arme acquise et testée depuis 2015.

Cela fait un moment qu’Erdogan joue joue les troubles-fêtes au Moyen Orient en essayant de s’imposer comme une puissance régionale que ce soit en Syrie, dans le Haut Karabakh ou en mer méditerranée. Ses dernières déclarations contre Macron étaient sans doute la goutte d’eau qui a fait débordé le vase forçant la France a réagir fortement et discrètement car elle ne peut se permettre un conflit armé avec la Turquie.

Les zones touchées par la séisme sont quasiment exclusivement en Turquie.

Visiblement cette action a temporairement portée ses fruits, Erdogan restant silencieux depuis cette affaire. Qu’en sera-t-il dans les prochaines semaines ? Peut-on s’attendre à des représailles turques ? En attendant on constate que la France de Macron poursuit ses visées impérialistes entreprises sous Sarkozy.

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.