Le directeur de la CIA affirme que la Chine dispose de super-soldats

Il y a 28 ans, nous avons vu naître une star à succès, le réalisateur Roland Emmerich. Bien qu’il ait déjà tourné d’autres films, « Universal Soldier » est son premier film aux États-Unis. L’intrigue du film est simple, le gouvernement américain lance un projet dans lequel il ressuscite des soldats morts et les transforme en super soldats.

Ils sont morts, mais ont été modifiés pour que leurs doigts puissent repousser, et ils ont une puce dans la tête qui leur permet d’être des esprits ruches, contrôlés par Dolph Lundgren ou Jean-Claude Van Damme. De plus, il existe un complot gouvernemental qui, au fil des années de cette franchise, se transforme en une sorte de guerre froide basée sur la biotechnologie. Mais ce que beaucoup ne savent pas ou n’apprécient pas, c’est qu’Emmerich a prédit le futur avec « Universal Soldier », comme cela s’est produit avec « The Day After Tomorrow » et le changement climatique.

La communauté du renseignement américain, plus connue sous le nom de CIA, a révélé que la Chine avait mené des «tests humains» sur des membres de l’Armée populaire de libération dans le but de développer des soldats dotés de «capacités biologiquement améliorées».

John Ratcliffe, directeur de la CIA, a fait cette révélation choquante dans un article du journal américain The Wall Street Journal dans lequel il affirmait que la Chine représentait la principale menace pour la sécurité nationale américaine.

« Il n’y a pas de limites éthiques à la quête de pouvoir de Pékin », écrit Ratcliffe. «La République populaire de Chine représente aujourd’hui la plus grande menace pour les États-Unis et la plus grande menace pour la démocratie et la liberté dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale. Les renseignements sont clairs: Pékin a l’intention de dominer les États-Unis et le reste de la planète sur les plans économique, militaire et technologique.

L’année dernière, deux scientifiques américains ont affirmé que la Chine appliquait la biotechnologie sur le champ de bataille, y compris la technologie d’édition de gènes pour améliorer les résultats. La Chine semble utiliser l’outil d’édition de gène CRISPR, abréviation de Répétitions palindromiques courtes groupées et régulièrement espacées.

« CRISPR a été utilisé pour traiter les maladies génétiques et modifier les plantes, mais les scientifiques occidentaux considèrent qu’il est contraire à l’éthique d’essayer de manipuler des gènes pour améliorer les performances de personnes en bonne santé », a écrit Elsa Kania, experte en technologie de défense chinoise au Center for a New Security. L’américain Wilson VornDick, consultant pour la Chine et ancien officier de la marine a récemment déclaré: «Alors que le potentiel de tirer parti de CRISPR pour augmenter les capacités humaines dans le futur champ de bataille ne reste qu’une hypothèse, il y a maintenant des signes que les chercheurs militaires chinois commencent à explorer son potentiel. Les scientifiques et stratèges militaires chinois ont constamment souligné que la biotechnologie pourrait devenir un «nouvel axe de développement stratégique de la future révolution dans les affaires militaires».

VornDick a déclaré qu’il était moins préoccupé par l’avantage au niveau militaire que par les conséquences de la modification des gènes humains.

«Lorsque nous commençons à jouer avec des organismes génétiques, il peut y avoir des conséquences imprévues», a déclaré VornDick.

Il convient également de noter qu’en 2017 un général chinois a souligné que la biotechnologie moderne et son intégration avec l’information, la nanotechnologie et les domaines cognitifs, etc., auront des influences révolutionnaires sur les armes et les équipements, les espaces de combat, les formes de guerre et théories militaires. Pour sa part, le gouvernement chinois a refusé de commenter la question.

Autant les États-Unis dénoncent publiquement l’utilisation de la biotechnologie au niveau militaire par la Chine, autant la vérité est que les soldats génétiquement modifiés sont l’avenir d’une manière ou d’une autre. Au plus fort de la guerre froide, l’armée américaine a tenté de créer des militaires dotés de capacités surnaturelles. À présent, le Pentagone étudie un certain nombre de technologies, telles que la vaccination contre la douleur, la télépathie, les exosquelettes et la robotique portable, pour améliorer l’efficacité de ses soldats.

L’idée que la Chine crée des super soldats est tout aussi fascinante et éthiquement terrifiante. Les forces armées chinoises sont les plus importantes au monde, avec 2,2 millions de personnes. Cette année seulement, la Chine a dépensé 178,16 milliards de dollars sur son budget de défense. Cependant, l’aube du super soldat semble inévitable. D’autres pays dans le passé et le présent ont investi des budgets dans des technologies qui pourraient autonomiser les soldats.

La question n’est peut-être pas de savoir si nous devons le faire, mais quand. Le monde de la science et de la technologie est devenu complètement fou, nous apprenons aux machines à penser par elles-mêmes, nous modifions les gènes pour qu’à l’avenir la race humaine soit presque parfaite, mais la réalité en est une autre: nous détruisons l’humanité et créer une race complètement différente. Tout cela nous montre que la bêtise humaine n’a pas de limites et que nous sommes dirigés par des esprits complètement incompétents.

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.